dissociée

« La femme est tout entière poésie, elle incarne le rêve comme Aurélia pour Nerval. Elle apparaît comme inspiratrice du créateur qui puise en elle des forces profondes.
La Belle, cependant, est captive et le restera près de son nouveau seigneur. Car elle est le miroir privilégié dans lequel il vient s’admirer. »
De Paule Salomon dans la Femme solaire.

ce qui donne, si l’on remplace l’un par l’autre:

« l’homme est tout entier poésie, il incarne le rêve comme Nerval pour Aurélia. Il apparaît comme inspirateur de la créatrice qui en lui des forces profondes.
Le Beau, cependant, est captif et le restera près de sa nouvelle maitresse. Car il est le miroir privilégié dans lequel elle vient s’admirer. »

Soit.
Je n’aime pas ce qu’il me dit. 
Je préfère qu’il se taise.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s