écartée

Je suis femme, il y a tant de choses que je sais et que toi – homme – tu ignores
pourtant, bien que je sache marcher seule, sans toi je reste inaccomplie.

Tu es homme, né de moi, il a fallu que tu me rejètes pour t’accomplir
et à présent, dans ce monde froid que tu as construit seul
tu te souviens de moi et tu découvres – isolé, désorienté et ahuri – comme je t’ai manqué.

Il faudra que tu me demandes comment te rendre viril et fort à nouveau
il faudra que tu me croies cette fois-ci, parce que je sais faire ces choses là
il faudra que je te pardonne aussi
que – dans la splendide frayeur de nos différences –  j’essaie de t’aimer à nouveau,
que j’ose une autre fois poser ma tête sur ton épaule,
remettre ma main dans la tienne et ainsi,
reposer mes pieds sur cette terre fatiguée et irritable
qui réclame de nous que nous lui redonnions vie.

ar

A propos de la guerre des sexes et de ses revendications

Publicités

2 réflexions sur “écartée

    1. Merci pour votre lecture du monde 🙂
      il me semble pourtant, que si une seule chose change, alors tout est chamboulé; processus de vie.
      En changeant les femmes ont transformé le monde et sa donne également. Il semble néanmoins qu’elles aient pris un peu d’avance, aux hommes à présent de se renouveler. Ne leur en déplaise.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s